En toi

Publié le par claudoz

 

Je me sens comme le voyageur qui entre dans un pays mystérieux. L’autre. Toi.

Visite en noir et blanc dont le retour ne s’inscrit dans aucun futur

Il y a ce passage subtil entre le printemps et l’été. Je suis légère et court vêtue. Le pied alerte sanglé dans des sandales en cuir d’agneau sacrifié

Certains oiseaux s’envolent de ton  paysage complice. Je les regarde passer. Tu ne fais pas partie de ces prétendants affadis par de l’inconditionnel

D’abord courtisane  prenant le frais à l’orée de ta vie, j’attends l’anneau magique qui me transportera dans les profondeurs de ton cerveau reptilien

Je déshabille l’amateur dissimulé sous l’enfant prodigue

Tu as longtemps triomphé sous  les arabesques appliquées d’un peintre de rêves

Toi, l’ange descendu d’un ciel rougeoyant  sur les notes d’une musique arabe. Mais les déguisements, même les plus baroques, n’ont plus de secret pour mon âme inquisitrice

Pas de fuite possible pour le cavalier au visage de héro dans un paysage, labyrinthe  de ta mâle certitude, lieu légendaire de tes autoportraits. Tu ne m’éblouis plus qu’au crépuscule de ta déraison. L’apparition sur la toile de tes démons aux airs de vierge effarouchée présage du lien macabre qui se tisse pour les fiançailles du feu et de l’air, de l’eau et du ciel. Sodome. Les sources de ton énergie se nourrissent d’un sang vermeil égoutté sur la palette de ton trouble quand j’entame le chant doux et grave  du Poète mort porté par un centaure. Tu le poursuis jusqu’à épuisement.

Je rencontre ta vanité d’homme protégée par l’atmosphère intellectuelle de ce monde. J’avance avec l’enthousiasme de Tyrtée au combat. Des chimères sèment la confusion. Tu dévores leurs apparitions fragmentaires. Là est ton inspiration. Là est ta création. Je suis dans l’antre. Que le parquet craque ! Que triomphe Alexandre le Grand ! J’ai franchi au galop la frontière qui me séparait de la fleur mystique. L’extase !

 

Si Gustave Moreau était une figure de style il serait l’allégorie

Publié dans Expos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article